Cupcake : le débat !

Comme je l’ai déjà mentionné sur ce blog, je suis loin d’être une fan des cupcakes. Vous l’aurez pourtant remarqué je suis une grande gourmande et j’adoooore la pâtisserie (si le droit ne me convient pas, je pense sérieusement ouvrir un salon de thé !). Mais j’ai du mal à comprendre cet engouement pour ce gâteau certes so cuuute, mais franche sans intérêt gustatif.

Quel ne fut pas mon plaisir de lire cette chronique de François-Régis Gaudry (qui tiens également un blog de critique culinaire pour l’express) ! Je vous laisse déguster :

Les cupcakes à l’attaque !

C’est un truc très à la mode en ce moment qui commence à me courir sur le haricot, à me prendre le chou, je ne vais pas vous faire toutes les métaphores comestibles pour vous exprimer mon exaspération face à cette petite chose arrogante, qui me regarde de travers depuis sa boîte en carton. J’ai nommé le cupcake.

Ne faites pas semblant de ne pas connaître, je suis sûr que vous avez succombé au moins une fois à la tentation de ce gâteau anglo-saxon, un genre de mini-muffin de la taille d’une tasse à café, d’où son nom -cupcake-, surmonté d’un glaçage à base de crème au beurre avec tout plein de couleurs criardes et décoré de roses cristallisées, de confettis en forme de cœur ou d’étoiles. C’est kitsch, c’est girly, c’est "kawaï" comme diraient les Japonaises et convenez, puisque je vous ai apporté des échantillons, que ça fait très, très mal aux yeux.

A part me faire mal aux yeux, ce cupcake ne m’a pas fait grand chose. Sur le plan du goût, ce pauvre cupcake est totalement inoffensif. Avec son décor écœurant et son biscuit étouffe-chrétien, le cupcake est, en gros, aussi subtil et aérien qu’un gâteau de mariage servi au fin fond du Nevada. Ou si vous préférez, le cupcake est à la pâtisserie ce que la pâte à modeler est à l’art contemporain. Je ne lui en voudrais pas autant, à ce malheureux cupcake, si on le cantonnait au rang de doudou pâtissier pour jeunes filles en manque d’affection. Le problème, c’est qu’il déclenche une véritable hystérie collective dans notre pays.

Objectivement, à moins de revenir tout juste d’une année sabbatique sur la planète Mars, impossible d’échapper au phénomène. Jugez plutôt : en quelques mois, pas moins de six boutiques monomaniaques ont ouvert leurs portes à Paris. Impossible de les louper, ces boutiques, avec leurs décors à mi-chemin entre le loft de Barbie et la maison de campagne d’Hello Kitty. Et à leur tête, on trouve des adolescentes attardées qui ont pour seul diplôme de pâtisserie leur brevet de Sex and the City, la fameuse série made in USA où l’on boulotte justement les cupcakes à longueur de journée. Et, le pire, c’est que ces boutiques rose bonbon cartonnent.

On connaissait les fashionistas, ces filles victimes de la mode, il faudra désormais compter avec les « cupcakistas », ces filles accrocs à leurs nouveaux grigris pistaches-framboise, Nutella ou banane-gingembre.

Et le pire est à la venir. Ces cupcakistas ne devraient pas tarder à mettre les petits plats dans l’écran… de télé. Outre-Atlantique, on a droit à des battle de cupcakes endiablées façon télé-réalité pour élire la reine des cupcakes. Et bien, on murmure que plusieurs télé françaises réfléchissent déjà à une adaptation du concept sur le PAF…

Et puis last but not least, il y a aussi cette orgie de livres de recettes parus sur le sujet. Depuis le printemps dernier, je les ai compté, 9 livres : le grand livre des cupcake, l’atelier cupcake, 500 cupcakes… Rein qu’à les regarder, on a déjà la digestion difficile. Il existe même des coffrets-kits avec le livre de recettes et les moules en silicone qui vont avec, de quoi monter un véritable atelier à cupcakes à domicile. Je vous les laisse Audrey, comme je sais que vous ne faîtes pas grand chose de vos journées en ce moment, ça vous occupera. D’autres ouvrages d’ailleurs sont à paraître dans les prochaines semaines… Le livre sur le cupcake devrait être le best-seller 2010 des cadeaux sous le sapin.

Relance 4 :

Et alors comment échapper aux cupcakes ?

Deux solutions : soit vous vous exilez en Terre de feu, à ma connaissance les cupcakistas n’y ont pas encore planté leur drapeau, mais attention ça ne devrait pas tarder…

Soit, vous restez en France et vous vous tournez vers, ben, la pâtisserie, la vraie, l’authentique pâtisserie française…

Je vais encore passer pour un poujadiste cocardier, mais sincèrement, manger un cupcake au pays du millefeuille et du Paris-Brest, c’est un peu comme si vous choisissiez un petit vin de table salement bouchonné dans la plus belle cave du monde.

Chères cupcakistas, faites un test : allez vous faire une petite cure de désintox chez un bon pâtissier, et vous allez voir, vous devriez décrocher du cupcake sans trop de mal grâce à l’antidote de la tarte au citron, du Saint-Honoré, de l’éclair, de la religieuse… Alors, bien sûr, vous me direz, les mauvais millefeuilles et les mauvais Paris-Brest, ça existe aussi. Oui, sauf qu’ils n’ont jamais été aussi bons à Paris comme en Province ! Pourquoi ? Parce que tous les grands pâtissiers français, de Pierre Hermé à Philippe Conticini, en passant par Christophe Michalak ou Jacques Genin, reviennent aux sources de notre patrimoine pâtissier. Moi je dis : Back to basics, c’est la meilleure façon pour ne pas se laisser cupcakiser !

About these ads

20 réflexions sur “Cupcake : le débat !

  1. Comme toi, je ne comprends pas l’engouement pour les cupcakes! C’est joli à regarder, ça se laisse manger mais pas de quoi grimper aux rideaux quand même…
    Bon, c’est vrai que je n’en ai gouté qu’une seule fois, (ceux de Picard – il y en a certaienment de meilleurs). Mais bon, ça vaut pas de bons macarons Ladurée, beaucoup plus raffinés.

  2. Effectivement, rares sont les bons cupcakes! Pour ma part, je ne garde du cupcake que la déco. Je fais des petits gâteaux, pas du tout cupcakes et je décore avec des glaçages et/ou autres décos, et niveau goût, c’est pas pareil :)

  3. J’en ai fait il y a quelques semaines et c’était plutôt bon!
    Maintenant j’avoue que c’est surtout l’aspect esthétique que l’on recherche dans ce type de gâteau.
    Il en faut pour tous les goûts et toutes les occasions! Soyons sûrs qu’il ne remplacera pas la patisserie française "classique" (pour sûr grand-maman n’en mangera pas!) mais qu’il se fera sa place dans les soirées girly à côté des macarons!

  4. Il y va fort mais c’est très drôle! Je n’ai jamais mangé de cupcake. Je vois bien sur la toile que c’est la mode du moment mais je ne suis pas tentée plus que ça. Je vois bien surtout que ce sont souvent des gâteaux totalement insignifiants et que c’est le glaçage qui fait le tout. Je gouterais par curiosité, mais je ne crois pas que je m’en ferais péter le ventre parce que déjà, j’ai horreur des crèmes au beurre! ;)

  5. pour ma part, j’en ai goûté à paris, à londres et à NY, vraiment trop sucrés! j’ai carrément enlevé le glaçage tant je trouvais ça écoeurant.
    mais petite exception à la règle: j’en ai trouvé à NY des délicieux chez eleni’s (à l’intérieur du chelsea market). doux, un poil sucré et avec des morceaux de fruits… trop yummy!

    • Je confirme pour les cupcakes du chelsea market! ^^
      Bon et classiques chez Eleni’s, et 2 boutiques plus loin, cupcakes tortue ninja, hello kitty, bob l’éponge,.. funs mais moins bon ceux là!

  6. Moi je suis plutôt d’accord, je n’ai jamais goûté de cupcakes mais je sais très bien que gustativement parlant, ça ne doit pas être fameux. Ok c’est très beau, très mignon mais ça a l’air écoeurant ! Je préfère me tourner vers une tarte aux fraires ou un fondant au chocolat :)

  7. Au moins c’est un avis tranché ! Je trouve ça joli visuellement à défaut d’en avoir mangé un entier encore. (juste une bouchée piqué dans l’assiette d’à coté!)

  8. En grande gourmande que je suis : j’aime le cupcake. C’est lourd, certes, mais c’est sucré.
    Cela dit, j’aime énormément de pâtisserie. Et ma préférence irait plus vers du macaron pistache ou vanille ou tout autre pâtisserie très française et légère. ^^

    Mais bon, le cupcake, c’est mignon. Et c’est aussi pour ça que je l’aime. xD

  9. Moi le cupcake, j’en suis fan. Mais attention! pas n’importe lesquels ! Parce qu’on vite tomber sur du lourd, sucré et écoeurant… comme chez Berko, où un seul cupcake te tient l’estomac pendant des jours (enfin presque)
    J’ai découvert des cupcakes tout léger et délicueusement bon chez synie’s, à Paris, et là, je peux te dire que ca n’a rien a voir. Le gateau est moelleux et aérien, et la cream cheese au dessus un délice (pas de buttercream, eurk, ou de glacage sucre glace, hyper sucré). On décollerai presque de son siège tellement c’est bon :)
    faut vraiment que tu goutes ceux la, jsuis sure que ca te fera changer d’avis ;)

  10. Bon, moi je les aime bien les cupcakes, et même beaucoup j’avoue, à condition qu’ils ne soient pas trop écœurants (c’est un peu le problème d’ailleurs :/)
    Mais ton article, tout comme celui mis en lien d’ailleurs, me fait sourire, je dois l’admettre.
    Je trouve que l’attrait premier de ces petits gâteaux est leur forme qui donne des envies de gourmandise et de sucreries et qui met en appétit, même pour d’autres pâtisseries !
    Après je sais bien qu’il est difficile d’y échapper en ce moment, simple effet de mode, mais comme tu l’as souligné, tu peux te rabattre sur de nombreuses autres alternatives pâtissières car heureusement, ce n’est pas le choix qui manque ;)

  11. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai pas pu m’empêcher de sourire à la lecture de cet article… Hé bien l’auteur semble visiblement très complexé. Je ne suis pas pâtissière de formation, et l’auteur de l’article non plus, mais je cuisine et les gâteaux çà me connaît (vacherin, forêt noire, paris brest…) pourtant ces gâteaux qui régalent nos papilles demandent un certain temps de préparation surtout lorsque l’on fait tout maison, alors je suis désolée il m’est très difficile de les confectionner à chaque fois que je reçois. Toutefois il y a l’alternative cupcakes et lorsque l’on ne porte pas des œillères, on peut faire de ces gâteaux d’outre-mer des petits gâteaux vraiment sympas. Car qu’est-ce qui plaît dans le concept du cupcakes en France ? son goût ? bien sur que non, qui aime manger un gâteau recouvert d’une tonne de crème au beurre ? par contre les gens apprécient ce gâteau criard qui permet à son créateur de se laisser aller, au niveau de la couleur girly je suppose que les macarons à la fraise doivent vous rendre aveugle ? Bref, il reste très sympathique de faire des petits gâteaux façon yaourt ou quatre-quart avec du chocolat, surmonté d’une petite touche de chantilly et d’une griotte nous rappelant ainsi le forêt noire !! A bon entendeur ^^

  12. Franchement, traiter tous les fans de cupcakes de Cupakeista, c’est poussé le bouchon loin non? j’aime faire des cupcakes, suis je une adolescante moi aussi en mal de barbie???? n’importe quoi, laisse les gens vivre, trouve toi un truc a faire, tu t’ennui au point d’ecrire une thése sur les sujet? non mais….
    Bon ou pas bon, j’adore l’expression du visage de mon petit ange a la vue de mes cupcakes que je fais a titre d’amateur (amatrice), donc si pour voir les yeux de mon trésor briller de plaisir quand je les cuisine, alors na, oui je suis une dingue de cupcakes monsieur…
    Le bonjour a UNITED STATES OF FLO.

    • Tout d’abord si tu relis mon billet tu verras que je n’ai pas moi meme ecrit cet article, il s’agit uniquement d’une retranscription, donc, non, je ne m’ennuie pas au point d’ecrire une these sur le sujet. Je suis plutot bien occupee merci !
      Je n’ai jamais critique les personnes qui aime les cupcakes, j’ai uniquement dit que PERSONNELLEMENT je n’aimais pas ca.
      Le bonjour a toi aussi

      • ben oui j’ai trés bien compris que la thése n’etait pas de toi, je ne t’attaque pas loin de la, je ne viendrais pas en invité sur ton blog pour ecrire des choses medisantes comme meme, desolée pour le mal-entendu, je parlais du "type" qui l’a ecris, puis j’ai passé le bonjour a l’hotesse,
        bonne journée et merci pour la recette a l’Oreo Cheesecake.

  13. Moi je trouve que t’as des gouts de chiottes et tu me fais penser à mon grand père qui aime la cuisine classique et que du coup rien d’autre n’est bien, SORT DE CHEZ TOI MAMIE !!

    • Quel gentil commentaire bien construit et argumenté !
      1. Si tu lis bien le debout tu verras que ce n’ai pas moi qui ai écrit cet article mais que comme il m’avait plus je l’ai reproduit sur mon blog.
      2. Si tu te balade sur mon blog, tu verras que j’ai réaliser deux recettes de cupcakes
      3. Quand bien même je détesterais les cupcakes, c’est mon droit !
      4. J’ai l’impression de pas mal sortir de chez moi, a tel point que j’en ai fait un blog, tiens !

  14. Ping : Synie’s Cupcakes : de {très} bons cupcakes à Paris « United States of Flo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s